Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1

SUJET : Journal de bord des aventuriers de Serpent's Skull

Journal de bord des aventuriers de Serpent's Skull il y a 5 ans 1 mois #14656

  • le_prisoner
  • Portrait de le_prisoner Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Messages : 1359
  • Remerciements reçus 14
:ohmy: Oyez Oyez grands aventuriers embarqués dans cette grande galère aventure ...

Ceci est votre journal de bord !

C'est notre testament pour les générations futures afin que tout le monde sache un jour quels hauts faits d'armes nous avons vécus ...

Nombreux ménestrels s'en inspireront sans aucun doute un jour pour narrer nos aventures aux quatre coins de nos contrées !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Re: Journal de bord des aventuriers de Serpent's Skull il y a 5 ans 1 mois #14657

  • le_prisoner
  • Portrait de le_prisoner Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Messages : 1359
  • Remerciements reçus 14
CleveurHand - Journal de Bord d'un naufragé

Jour 0

Hummmmmmm que le réveil est dur ! Je n'arrive pas à chasser les brumes de mon esprit ... tout tourne, mon repas remonte ...

Cauchemar ou réalité, je m'accroche à des bribes : l’horrible soupe comme à tous les repas, une métamorphose (quelle sombre sorcellerie est à l’œuvre ?), le Jenivere dont je suis la vigie qui sombre, tout le monde mange sans rien remarquer ... puis l'enfer, la fuite ils veulent autre chose de plus consistant que la soupe à se mettre sous la dent (là, à la limite je peux les comprendre) et pour qui sont ces serpents qui sifflent sur leurs têtes ? Et l'eau qui ne cesse de monter ...

Tout s'embrouille, mes yeux s'ouvrent , la nausée reste présente mais où suis-je ??

Je suis allongé mais je sens du sable humide sous moi et pas le planché du Jenivere !

Et puis tous ses cliquetis qu'est-ce donc ??

Un regard trouble aux alentours me permet d'apercevoir certains de mes compagnons de bordées ... et aussi les auteurs de ses étranges cliquetis !
Le cauchemar devient réalité, ils veulent vraiment nous dévorer ! C'est un croisement improbable entre un crabe et un scorpion d'au moins, d'au moins ... mais c'est qu'il sont aussi grand que moi !

Hauts les cœurs, certains sont encore inconscients.

Réveil !!!!!! tel un cri de ralliement tout en courant vers les débris ... une arme vite, une dague, ma très chère masse "casse-noisette", que sais-je ... il faut nous défendre !!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par le_prisoner.

Re: Journal de bord des aventuriers de Serpent's Skull il y a 5 ans 1 mois #14659

  • Lamed
  • Portrait de Lamed
  • Hors Ligne
  • Messages : 1279
  • Remerciements reçus 45
Comme souvent avec les rêves, celui-ci me laisse une impression d'irréalité. Un repas comme un autre à bord du Jenivere, ce bateau sur lequel j'ai échoué un peu par hasard, comme toujours. Ma cuillère qui tombe à mes pieds. En me baissant pour la rammasser, je vois que le sol est recouvert d'eau. Je devrais courrir sur le pont pour voir ce qui se passe mais je me relève tranquillement pour prendre mon bol à la main. Quelle passivité, quelle fatalisme nous pousse-t-il toujours à agir ainsi dans nos songes? Et notre conscience est-elle si différente dans la réalité? J'ai vu tellement d'hommes accepter la noyade dans une société inhumaine sans penser une seconde qu'il pouvait exister une autre solution.
Une violente douleur me ramène à la réalité. Est-ce le serpent qui a sauté de mon bol pour mordre ma langue dans mon rêve qui m'aurait rejoint dand la réalité. Pendant un instant, je visualise le serpent mordant ma cheville, après que je l'ai mordu à mon tour et recraché au sol. J'ouvre les yeux et secoue ma tête. Ce n'est pas un serpent, mais quelque chose de beaucoup plus massif qui est en train de ronger ma chair.
Je ne suis pas seul sur cette plage. Des débris de bois, des cris, des cliquetis venants de plusieurs directions, je comprend rapidement la situation. Je suis grand. Plus grand que cette chose qui m'attaque. Je suis lourd. Je ne sent pas le poid habituel de ma fidèle hache alors que j'essaye de me relever, mais je ne dois pas laisser cette chose se détourner de moi pour aller vers quelqu'un de plus faible et vulnérable. Peut-être puis-je jouer de ma masse pour la retourner et essayer de la maitriser en attendant que d'autres réunissent quelques armes. Je réuni mes forces, et saisi la pince qui attaque ma jambe tout en essayant de trouver mon équilibre pour me relever.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Re: Journal de bord des aventuriers de Serpent's Skull il y a 5 ans 1 mois #14834

  • Dayal
  • Portrait de Dayal
  • Hors Ligne
  • Messages : 173
  • Remerciements reçus 0
Dao Xian

Dao se réveille en sueur, une douleur sourde lui ravage le ventre. Il s'assoit pesamment sur le bord de sa couche et réfléchit à voix haute

-Je ne sais pas ce que j'ai mangé mais rien ne désire resté dans mon estomac.
-C'est la première fois depuis le début de ce voyage que j'ai le mal de mer.
-Et cette femme, que vient-elle faire? que raconte-t-elle au capitaine? serait-elle là sur demande de mon beau-père? c'est impossible, j'ai été prudent, il n'aurai pas pu me retrouver aussi vite, je dois me montrer encore plus méfiant.

Dao vomi bruyamment par l'écoutille et observe l'océan

-Décidément ma nausée ne passe pas, et le navire tangue de plus en plus; ce n'est pas normal. Je suis faible, surement la fièvre, m'aurait-on empoisonné? Qui ? et quand?
-Il faut que je monte sur le pont, il se passe quelque chose de pas net ici.

Dao enfile ses chausses et sort de sa cambuse, le bateau semble tangué de plus en plus, une tempête se prépare. Malgré la fatigue et le roulis du navire, Dao atteint le pont sans trop de difficulté. Un spectacle incongru s'offre à lui : le capitaine et la femme trainent sur le pont, au milieu des éléments déchainés, le navire semble à deux doigts de sombrer. Dao veux hurler...

-....

Rien ne sort, rien sauf des serpents, DES SERPENTS ? l'horreur, sa bouche en pleine, ils sortent de partout, impossible de respirer, ni même d'appeler au secours. Il s'écroule, les mains serrées sur sa gorge, le capitaine et la démone se gaussent en le regardant mourir. Tout devient sombre, bientôt Dao ne sent plus les lattes du navire, tout disparait, la douleur comme la vie.

- Raahhhhaa.

Dao se réveille en hurlant, l'esprit embrumé et la gorge abimée. Il est étendu sur une plage de sable, quelque chose semble le tirer par une botte, surement le ressac se dit-il. La douleur sur sa jambe lui fait prendre conscience de son erreur, d'un regard il évalue la situation, il ne sait pas ou il est mais une créature de la taille d'un chien et ressemblant à un crabe semble l'avoir choisi comme repas.

- Mais crève, sale bête.
Y'a des jours où il faut pas m'chercher !! Et y a des jours tous les jours !

Krän.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Re: Journal de bord des aventuriers de Serpent's Skull il y a 5 ans 1 mois #14853

  • le_prisoner
  • Portrait de le_prisoner Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Messages : 1359
  • Remerciements reçus 14
CleveurHand - Journal de Bord d'un naufragé

Jour 0 - Suite

Nous étions dans un tourbillon d'action ! De toutes parts les monstruosités de la plage aux allures de Crabe "GrouGroutaient" à tout va !!

Ma Dague en main je me précipite pour aider le dénommé Lito il me semble ... Une flèche semblant sortir de nulle part me siffle au nez et transperce ce maudit crabe !

Que cela ne tienne, n'écoutant que mon courage, je court pour cette fois apporter mon aide à Dao !
Cette fois, c'est un large poing qui me devance pour estourbir promptement et définitivement cette engeance des enfers !

Décidément, partout où je passe les monstres trépassent !
Mais que vois-je, le plus grand d'entre nous semble en difficulté !
Je vole à son secours et d'un coup de dague bien sentis je transperce de part en part cette horreur ... on a toujours besoin d'un plus petit que soit !!

La fureur des combats redescend et un état des lieux s'impose.
Nous sommes visiblement échoué sur une plage de sable bordée par des rochers et une dense forêt. Nous apercevons pas bien loin l'épave du Jenivère. Le soleil se couchant il apparait fort risqué de s'aventurer sur les rochers glissants afin d'atteindre l'épave ... ce n'est que partie remise !
Dans les débris nous retrouvons tous quelques une de nos affaires. Pour ma part, je peut revêtir ma solide armure de cuir clouté et garder une de mes dagues !

Mes autres compagnons s'activent à préparer un campement de fortune pour la nuit tandis que je jette un rapide œil aux chaines du prisonnier ... rien à faire c'est du bien bel ouvrage !

Le gnome déblatère je ne sais quelles inepties que bien sûr personne n'écoute ! Et les damoiselles semble bien taciturnes ...

Demain, il sera bien temps de repérer les abords, visiter l'épave et en fonction de tout cela de peut-être se faire un campement digne de ce nom !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vorakesh

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Re: Journal de bord des aventuriers de Serpent's Skull il y a 5 ans 3 semaines #14882

  • Dayal
  • Portrait de Dayal
  • Hors Ligne
  • Messages : 173
  • Remerciements reçus 0
Tout ce passe très vite, trop vite, ce fichu crabe est plus résistant que prévu. Soudain un être de petite taille surgit. Ami ? Ennemi?

- Mais crève ! Hannnn.

Dao enchaine rapidement, sa force peu commune, mêlée à ses talents de guerrier se réveille enfin. Le pauvre crabe passe de vie à trépas rapidement. Dao se retourne face au semi-homme mais celui-ci file aussitôt.

- Mais euh ...

Dao regarde le semi-homme poignarder un crabe qui mettait à mal un orc, Un Orc ? mis à mal par un crabe, l'idée est plaisante.

- Mais qu'est ce que c'est que cet endroit, ou suis-je? hum il faut s'organiser et vite, c'est une épreuve, une simple épreuve comme celle que j'ai déjà surmonté.

Dao observe les crabes morts, puis ses nouveaux compagnons, et sans écouter les racontars du gnome part en direction de l’orée de la forêt pour amasser du bois et préparer un feu de camp pour la nuit. Une fois le feu fait, le camp monté à l'écart des vents et les crabes placés dans le foyer, Dao entreprend de faire le tour des débris afin de retrouver ses armes et son armures, ainsi que tout objet pouvant aider à sa survie
Y'a des jours où il faut pas m'chercher !! Et y a des jours tous les jours !

Krän.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Re: Journal de bord des aventuriers de Serpent's Skull il y a 5 ans 3 semaines #14884

  • Lamed
  • Portrait de Lamed
  • Hors Ligne
  • Messages : 1279
  • Remerciements reçus 45
Pendant le combat, comme toujours, je me suis senti gauche et lourd. J'aurais du passer plus de temps à m'entrainer au maniement des armes et moins à prier, mais mon enfance d'esclave m'a laissé un profond dégout de la violence. J'ai mise trop longtemps à m’apercevoir qu'elle était indispensable si on désirait sauver ne serais-ce qu'une vie dans ce monde. Je remercie chaleureusement le petit homme qui est venu me débarrasser de cette sale bête.
J'examine rapidement mes blessures et m'administre rapidement les premiers soins, personne d'autre n'ayant besoin de mes services sur la plage. Mon incantation n'a que de piètres effets et le sang coule encore sur mes jambes lorsqu'elle arrive à sa fin. Il y a des jours ou rien de ce que entreprend, même les tâches les plus triviales, ne semblent vouloir se dérouler correctement. Ces jours là devraient être dédiés à la prière. Pas de chance, les jours paisibles passés à méditer dans ma cabine sont arrivés à leur fin et nous avons nombre de choses plus urgentes à prendre en considération.
Rapidement, un campement de fortune s'organise. Je peux produire une petite quantité d'eau potable, mais elle suffira à peine à désaltérer les nombreux survivants pour la soirée. Sous ce climat, il nous faudra rapidement trouver une autre source d'eau. Il y aura tant de choses à faire demain. Cette épave à explorer (y retrouvera t-on mon cher texte sacré, qui m'aidait à entrer en trance dans mes moments de recueillement?), les raisons du naufrage à tenter l'éclaircir, tant de ressources à rechercher, nourriture, abris...
Après un repas frugal fait des restes de nos agresseurs, je m'allonge lourdement près du feu et je m'endors rapidement, attendant l'heure de mon tour de garde.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Page :
  • 1
Temps de génération de la page : 0.243 secondes